Dernière observation
08.11.2018 : Billet d’humeur (causé par le manque d’eau ?) La sécheresse et la chaleur de l’été et du début de l’automne 2018 ainsi, plus généralement, que le déficit des précipitations depuis plusieurs années dans la région ont fait l’objet de nombreux comptes rendus, analyses et autres déclarations dans la presse régionale et nationale. Ainsi, dans un article publié par LQJ en date du 10 août 2018, consacré aux conséquences de la sécheresse sur les forêts, une déclaration d’un représentant de l’Office cantonal de l’environnement (ENV) surprend par son pessimisme et son caractère péremptoire. Le fonctionnaire déclare en effet que l’on «… sait d’ailleurs que le hêtre va disparaître du plateau dans les 50 à 80 années à cause du réchauffement climatique » … Ah bon ? Et d’où cette information provient-elle ? Par quoi est-elle étayée ? Dans le même article, un encadré se réfère à un groupe de travail fédéral chargé « … de définir des conseils en sylviculture pour affronter dans les meilleures conditions les impacts du changement climatique sur les forêts». Dans ce contexte on apprend, certes, « … que des mesures sont déjà prises dans les bois jurassiens » ; et, surtout, véritable cri du cœur, « … que l’ENV préfère laisser faire la forêt, qui n’a pas besoin de l’homme pour pousser ». Voilà qui est remarquable et positif ! Pas franchement nouveau, pas vraiment ébouriffant, mais clairvoyant ! Bon, la situation difficile du marché du bois et des comptes forestiers a peut-être inspiré cette déclaration … (à Lecture du Quotidien Jurassien). Voir le carnet d'observations.
Prochaine activité
17.11.2018 : Indices, traces, silhouettes à diverses saisons
Dernière galerie photos
04.09.2018 : Sortie au Chasseral

Société d'écologie et de protection des oiseaux de Delémont et environs